Quik & Roxy Pro, l’élite du surf débarque en France

Partagez cet article Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Si vous étiez dans le sud ouest de la France ces deux dernières semaines, vous avez peut être remarqué une forte augmentation de la population. La cause ? La seule et unique étape française du championnat du monde de surf ! Comme tous les ans, l’élite du surf masculin et féminin s’est rendue en France pour offrir un spectacle grandiose au public des côtes landaises à l’occasion du Quiksilver Pro et Roxy Pro.

Quik-Pro

Cette année, la compétition se déroulait sur les plages des « Culs Nus » et des « Gardians » d’Hossegor. Installé sur ces spots pas faciles d’accès, l’évènement a pourtant attiré un grand nombre de passionnés venu encourager les athlètes. Grâce à un temps magnifique, et de superbes conditions dès les phases de qualification, le spectacle était au rendez-vous. En effet, le départ s’est fait sur les chapeaux de roue avec le premier « perfect 10 » remporté par l’hawaïenne Tatiana Weston-Webb dans la première série du premier round. Chez les hommes, Gabriel Medina décroche à lui tout seul les deux vagues parfaites de la compétition lors du round 4 et de la demi-finale.

De leur côté, les surfeurs français n’avaient pas de quoi rougir. Le polynésien Michel Bourez atteint le troisième tour où il affronte l’autre français du tour : Jérémy Flores. Ce dernier remporte le heat 100% frenchie dans les vagues difficiles d’une marée haute (des conditions moins favorables). Il s’arrêtera malheureusement au round 5 après une superbe série face à l’australien Owen Wright et se classe 9ème du classement mondial temporaire. La surprise du Quik Pro revient à Maxime Huscenot, rider français invité sur l’étape du World Champion Tour. Le réunionnais de 23 ans à éliminé le numéro trois mondial Filipe Toledo et a fait très peur à l’australien Mick Fanning (numéro 1 du tour) lors du round 3 en menant la série jusqu’à dix secondes de la fin du temps imparti.

Invité pour le Roxy Pro, la surfeuse Pauline Ado quitte tôt la compétition après élimination au deuxième tour. La deuxième française, Johanne Defay, actuellement 7ème sur le WTC, atteint les quarts de finale mais ne parvient pas à remporter la série contre Tyler Wright, tenante du titre. Cette dernière réitère sa performance en allant jusqu’en finale face à la jeune Tatiana Weston-Webb et se fait couronner pour la deuxième fois consécutive en France grâce à un score de 17,10 !

Quik-Pro-1

Sans surprise, le vainqueur du Quiksilver Pro, n’est personne d’autre que le maître des « perfect 10 » sur la compétition : le brésilien Gabriel Medina. Le champion du monde 2014 s’est déchainé sur les vagues du spot des Gardians et remporte la finale avec deux vagues quasi-parfaites de 8,50 et 9,00 (rien que ça !).

Gabriel-Medina

Partagez cet article Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *