Free to Run, une ode au running

Partagez cet article Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

À l’occasion de la sortie du film « Free To Run » réalisé par Pierre Morath le 13 avril prochain, nous avons eu la chance d’être invités par Garmin France à l’avant-première de ce documentaire qui retrace l’histoire du running des années 60 à nos jours.

Free to Run, une histoire de passionnés du running

Au delà d’être un film sur le running, Free To Run c’est avant tout l’histoire de passionnés tels que Katherine Switzer, l’une des premières femmes à courir le marathon ou Noël Tamini, le créateur de la mythique revue de running Spiridon ou encore Steve Prefontaine dont on suit le parcours tout au long du film.

Free To Run c’est l’histoire du phénomène running à travers l’histoire de personnalités connues ou inconnues et à travers l’étude de grands rendez-vous du running comme le marathon de New York.

Free-to-run-Garmin

Un sport initialement réservé à l’élite

Si la course à pied s’est aujourd’hui massivement développée à travers le monde, sa pratique n’a pas toujours été synonyme de liberté. Comme on l’apprend dans le film, elle n’était au départ réservée qu’aux athlètes de haut niveau, à des pratiquants masculins et encadrée par très peu d’événements.

Free-to-run-Garmin-1

Mais à la fin des années 60, elle devient l’emblème de la contre culture et de la lutte contre le pouvoir établi et les règles rigides édictées par l’IAAF, la Fédération internationale d’athlétisme.

Free-to-run-Garmin-2

Les femmes et le running

Les femmes notamment, interdites de compétition officielle, ont du se battre pour avoir le droit de participer aux diverses manifestations ! Le marathon féminin n’a d’ailleurs fait son entrée au Jeux Olympiques qu’en 1984 lors des JO de Los Angeles.

Free-to-run-Garmin-3

Plus qu’un documentaire sur le running, Free To Run est une ode à la liberté. Extrêmement bien construit et documenté, ce film permet de mieux comprendre l’engouement pour ce sport, tel qu’il est pratiqué aujourd’hui et met en lumière l’existence d’une véritable « culture running », de la fin des années 60 à nos jours.

Partagez cet article Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *