Le FISE fête ses 20 ans !

Partagez cet article Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Le FISE, le plus grand festival de sports extrêmes au monde, s’est tenu la semaine dernière à Montpellier et y a fêté ses 20 ans d’existence. Retour sur cet événement unique qui contribue chaque année à la médiatisation croissante de ces sports. 

Un peu d’histoire

Créé en 1997 comme un projet de fin d’études par Hervé André-Benoit, la première édition du FISE est né à Palavas-les-Flots en réunissant une centaine de riders et déjà près de 35 000 spectateurs durant 3 jours. Dès lors, le FISE a commencé une inexorable ascension, notamment grâce à l’ajout de nouvelles disciplines sportives, la création de modules novateurs ou encore l’arrivée de grands sponsors comme Nokia ou SFR. Palavas étant devenu trop petit, l’Espace du Grammont a permis d’asseoir un peu plus la position de première manifestation autour des sports extrêmes en Europe. L’engouement est tel que des étapes à l’international fleurissent un peu partout comme au Koweit, à Dubaï ou encore au Maroc. Le développement de la tournée nationale FISE Xpérience a également permis de populariser l’événement à travers la France. C’est enfin en 2007 que le FISE rentre au coeur de Montpellier en s’installant sur les Rives du Lez.

À l’occasion de ce vingtième anniversaire, un film événement a été présenté au public la veille de l’événement, retraçant l’histoire unique de son succès à travers des archives et les témoignages des personnes qui ont construit la légende du FISE.

 

20 ans mais toujours le même esprit

Nouveauté de cette édition 2017, le Village a été fermé pour des raisons de sécurité tout en conservant l’accès gratuit pour tous, ce qui n’a pas empêché le public de venir en nombre avec près de 593 000 personnes en 5 jours. Ce nombre record fait du FISE le troisième plus grand événement sportif ouvert au grand public, derrière le Tour de France et le Vendée Globe.
Fidèle à l’ADN de l’événement, de nouveaux sports ont fait leur apparition comme l’escalade de blocs et le parkour, avec le soutien des fédérations internationales d’escalade et de gymnastique. Les spectateurs ont pu également retrouver les disciplines phares du FISE comme le BMX, le wake-board, le roller, le skate ou encore la trottinette. Rendez-vous important pour ces sports car une délégation du Comité International Olympique est venue observer les compétitions de roller et de BMX afin de juger la possible entrée de ces sports au programme olympique.

Pour Matthias Dandois, quintuple champion du monde de BMX et rider emblématique de l’événement, « Le FISE est le plus grand événement des sports d’actions, il n’y en a pas beaucoup en France donc c’est toujours une joie de venir mettre en avant sa discipline devant le public français ! J’ai commencé en amateur et c’est ma 10ème participation cette année, hâte de participer à la nouvelle étape des FISE World Series en Hongrie ! »

Un avenir plein de projets

Nous avons pu rencontrer Joseph Villeflayoux, directeur marketing et communication du FISE, pour en apprendre un peu plus sur les projets et les ambitions futures de l’événement.

L’objectif principal reste le développement des FISE World Series, actuellement au nombre de 4, pour atteindre 6 événements dans l’année. L’équipe d’organisation espère notamment pouvoir créer une étape dans l’hémisphère sud et une deuxième étape européenne si possible. La tournée nationale FISE Xpérience a fait ses preuves sur le territoire français, des pistes sont à l’étude pour étendre ce concept dans les autres pays accueillant des étapes des World Series. Outre la création de nouvelles épreuves, la féminisation de l’événement est un objectif majeur, objectif soutenu par certaines fédérations comme l’Union Cycliste Internationale pour le BMX.

Rendez-vous à Budapest cet été pour la deuxième étape des FISE World Series et sur le site de l’événement pour plus d’informations sur les différents compétitions !

 

 

Partagez cet article Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *